شنبه ۵ مهر ۱۳۹۹

بخش ها

آرشیو ماهیانه


دسته ها:روانکاوی در انجمن فرویدی، متون برگرفته از رسانه‌های انجمن جهانی روانکاوی

امپراتوری مسئولیت در پایان روانکاوی

 
Enseignement de la passe 

L’empire de la responsabilité à la fin de l’analyse  

 
Mardi 9 décembre 2014 à ۲۱h 

۱, rue Huysmans 75006 Paris  

 

Pour donner une définition minimale de la notion deresponsabilité, prenons ce terme en son sens étymologique, comme ce dont il s’agit de répondre. Avec la découverte freudienne, « l’empire de la responsabilité s’étend jusqu’à l’inconscient » augmentant considérablement le domaine de l’éthique de ce fait. C’est le sens de lalex freudiana, telle que Jacques-Alain Miller pouvait la formuler dans sesLettres à l’opinion éclairée : «Ce que tu as voulu et que tu ignores, ce sont les conséquences de tes actes qui te l’apprennent ». Dans le discours analytique, il s’agit donc d’abord de se faire responsable des conséquences de ses actes, mais peut-être aussi de ses absences d’actes pourvu seulement qu’elles aient, elles aussi, quelques conséquences. Responsable, le sujet de l’inconscient l’est encore essentiellement de ce qui le fait souffrir, qu’il y prenne ou non sa part – et c’est là un point paradoxal. Pourvu qu’il se plaigne de quelque chose, il y est – même si la question demeure de savoir comment et dans quelle logique.  

 

Le terme d’une analyse ne saurait démentir ces quelques considérations, mais la responsabilité s’y accroit peut-être encore davantage. Le dernier enseignement de Lacan, en mettant l’accent sur les incidences de lalangue sur le corps, et les jouissances qui l’habitent en deçà du fantasme découvre un pan de l’existence dont il s’agit pourtant, lui aussi, de se faire responsable. Mais en quel sens peut-on alors encore parler de responsabilité à ce propos ? Et sur quel mode se faire responsable de ce qui excède les limites du discours et du semblant ? Ces questions semblent d’autant plus cruciales que c’est au point, touchant au joint « le plus intime de sentiment de la vie », toujours à reconquérir en son fond, que s’origine tant la fin de l’analyse que l’acte analytique attendu de celui qui prétend occuper la fonction d’analyste. Pour explorer ces quelques points, avec l’ensemble des AE de l’ECF en exercice, la prochaine soirée de la passe se penchera sur « l’empire de la responsabilité à la fin de l’analyse».  

 
Soirée proposée par Anaëlle Lebovits-Quenehen et animée par Jean-Daniel Matet
Avec la participation de : Marie-Hélène Blancard, Danièle Lacadée, Michèle Elbaz, Bruno de Halleux, Bernard Porcheret et Anaëlle Lebovits-Quenehen

پیوند کوتاه به این مطلب:

https://freudianassociation.org/?p=7155

  تاریخ انتشار: ۱۷ آذر ۱۳۹۳، ساعت: ۲۲:۳۱