Monday September 27 2021

Sections

Archive


Categories:Psychoanalysis in Freudian Association، Psychoanalysis in the Media and in Society

Déclaration de trente gilets jaunes

Pour la plupart vous ne connaissez les gilets jaunes qu’à travers une presse très orientée qui ne montre que les violences et met en valeur des incidents minoritaires (racistes par exemple).

S’il vous plaît, lisez la déclaration de trente gilets jaunes, qui nous a été communiquée par une psychanalyste gilet jaune : Magali Bernard.

“Nous, femmes et hommes « Gilets Jaunes », simples citoyen.ne.s du peuple, en dehors des partis et organisations politiques, déclarons l’état d’urgence climatique, démocratique et social. Nous déclarons que nous ne sommes plus représentés par la classe politique dirigeante qui révèle toute son incompétence par ses propositions inadaptées, son entêtement, sa répression et son inaction. Le gouvernement sourd et aveugle, endoctriné par le dogme libéral ne fait qu’acquiescer aux demandes de la petite caste oligarchique et financière qui met en danger toute l’humanité. Nous ne sommes pas sur « un ring », nous ne donnons pas de coups et ne sommes pas là pour en recevoir! Nous exerçons simplement notre droit le plus fondamental d’être humain, celui de revendiquer le droit de vivre dignement. Force est de constater unanimement que le problème est d’ordre mondial, et de partout à travers le monde, affluent les témoignages de soutien et d’admiration de notre démarche de rénovation de la démocratie.

Les peuples sortent en « Gilets jaunes » dans plus de 22 pays pour contester l’ordre établi par la finance et l’oligarchie mondialisée, que ce soit en Belgique, au Portugal, en Allemagne, en Espagne, en Algérie, en Pologne, au Liban, aux Etats-Unis, en Israël, au Royaume-Uni, aux Pays Bas… Le monde entier nous regarde et nous suit ! Nous, citoyen.ne.s « Gilets jaunes » et sympathisant.e.s, déclarons obsolètes et délétères le système de la 5ème république et ses institutions. C’est pourquoi nous exigeons aujourd’hui des débats organisés par nous citoyen.ne.s, avec les moyens de l’Etat, en Etats Généraux à l’Assemblée Nationale et un referendum sur la question de la mise en place du RIC, Referendum d’Initiative Citoyenne en toutes matières avec débats préalables obligatoires. Nous n’acceptons pas les propositions “mesurettes” du gouvernement qui ne sont en rien à la hauteur des enjeux et de nos exigences pour sortir des crises que nous subissons. Nous ne lâcherons pas la mobilisation tant que nous n’aurons pas crié victoire! Nous, femmes et hommes « Gilets Jaunes », affirmons notre droit constitutionnel et incontestable, de manifester librement dans les rues de Paris, et partout en France, sans être attaqués ni provoqués par les forces de police.

C’est pourquoi par la présente, nous déclarons notre ferme intention de libres citoyen.ne.s, de manifester tous les samedis de janvier au départ des Champs Élysées. Nos cortèges iront à la Bourse, à l’assemblée Nationale, au Champs de Mars, au ministère des finances de Bercy, aux Invalides… ou partout ailleurs dans Paris afin de porter nos revendications dans les lieux de pouvoir ou symboles du pays. Nous affirmons notre volonté de déclarer en bonne et due forme toutes nos manifestations à la préfecture de police de Paris, et nous encourageons toutes les villes de France qui organisent des manifestations à suivre cette démarche respectant le cadre de la loi afin de couper court le champ de la répression massive organisée par Emmanuel Macron et son mercenaire Castaner. Nous serons pacifiques et déterminés à exercer notre droit fondamental citoyen sans aucun empêchement de l’Etat, d’aucune sorte, et nous appelons les forces de l’ordre à leur propre responsabilité pour le bon déroulement des manifestations. En effet nous dénonçons et condamnons les attaques systématiques de nos cortèges depuis le début de nos manifestations. Nous dénonçons et condamnons les arrestations arbitraires dignes d’une dictature, de centaines de personnes portant un gilet jaune ou non, par abus de pouvoir de l’Etat. Nous dénonçons et condamnons les provocations agressives de la part des préfectures de police envers des manifestants calmes et pacifistes, et qui ont entrainé une escalade de la violence. Les forces de police envoient sans raison ni même aucune sommation, des pluies de grenades lacrymogènes et de désencerclement sur la foule qui marche en toute tranquillité, et récoltent ensuite la révolte qu’ils ont eux-même semée. Nous n’acceptons pas ces comportements de la part des forces de l’ordre dont la mission est la protection des individus et non l’abus d’autorité dont elles ont fait preuve jusqu’à présent et qui tomberait sous le coup de la loi. Cette forte répression révèle les profondes défaillances de l’autorité publique et la faiblesse de l’Etat devenu illégitime face au peuple. Nous dénonçons également tous les moyens mis en place par l’Etat pour empêcher les manifestants d’arriver sur les lieux de rassemblement : blocage des véhicules et des cars aux péages d’autoroutes, contrôles d’identité abusifs, arrêts des transports en commun train métros bus… Il s’agit là d’une entrave à la liberté de manifester inacceptable de la part d’un gouvernement. Nous demandons des explications au ministère des transports quant à ces ordres donnés aux préfectures.

Par ailleurs nous dénonçons et condamnons toutes les tentatives de récupérations politiques. Nous affirmons nos valeurs humanistes inclusives, anti-racistes, anti-sexistes. Nous ne sommes ni « extrémistes » ni « séditieux »… Les « gilets jaunes » ne sont ni un parti, ni une marque ! Ainsi, nous appelons tous les citoyen.ne.s à rejoindre massivement les « Gilets jaunes » afin de construire ensemble l’amplification de la mobilisation pour les semaines à venir, et les mois s’il le faut. Nous appelons chacun.e à se joindre aux cortèges de manière pacifique et déterminée, sans heurt ni dégradation, à être responsable de la bonne tenue de nos manifestations, et à respecter nos valeurs. ON LÂCHERA RIEN ! « ILS ONT LES MILLIARDS MAIS NOUS SOMMES DES MILLIONS ! » HAUTS LES COEURS ET HAUTS LES POINGS ! Des Gilets Jaunes parmi d’autres anonymes, ainsi que Maud Bervas, Nadia Belkacem, Jamel Bouabane, Allan Bouet, Agata Bielecka, Nicolas Boitte, Bénédicte Boitte, Yann Brunacci, Julie Castin, Marie-Christine Colas, Frédéric Colas, Agnès Delot, Laura Rousseau Fiegel, Virginie Garcia, Sandrine Gil, Alexandre Guebey, Virginie Latreille, Benoit Le Cam, Nathalie Le Floch, Marie-Pierre Marchand, Marie Momeux, Laure Moktar, Yukel-Alexandre Monfray, Vanessa Siméon Monteiro, Christelle Bouteiller Pawelcicz, Jean-Baptiste Michel Redde, Cornelius Relly, Thierry Robine, Sophie Tissier, Eric Wecker, … … vous pouvez demander à ajouter votre signature ! –> rejoignez le groupe Facebook Gilets Jaunes signataires qui déclarent les manifs –> et la page Gilets Jaunes DECLA TA MANIF Nous sommes en train de construire une coordination GiletsJaunes Paris Idf, et peut-être nationale, avec tout.e.s celles et ceux qui le souhaitent.”

Copyright © 2019 Association pour la Psychanalyse, All rights reserved.

You are receiving this email because you opted in via our website.

 

Our mailing address is:

Association pour la Psychanalyse

50 rue bichat

Paris 75010

France

 

Add us to your address book

 

 

Want to change how you receive these emails?

You can update your preferences or unsubscribe from this list.


shortlink:
https://freudianassociation.org/en/?p=1486

  Date of Publish: 24 January 2019